Scotland forever

Ce soir, problème d’eau chaude aux douches. Limite tiède quand j’arrive. Je remarque pendant mon heure de free-style que le bigorneau a l’air assez dépité, assis sur le banc entouré de sa serviette blanche, dans une déréliction qui ne fait absolument pas pitié. Je comprends enfin pendant la pause vidange : eau glaciale sous la douche, qui ma foi est assez revigorante. L’eau du bassin paraît chaude ensuite. Et l’on peut reprendre le crawl pendant une vingtaine de minutes…

Du coup, les habituels mateurs qui hantent les douches n’y squattent plus : c’est désert. Solution radicale et finalement assez heureuse.

Problème technique ? Décision plus ou moins volontaire d’économiser du fioul ? Les maîtres-nageurs-sauveteurs se sont-ils enfin aperçu du barnum dans l’arrière-salle et ont-ils imaginé cette élégante solution ?

Qu’importe. L’eau était redevenue chaude quand ma séance s’est terminée.

Vive l’Ecosse, surtout aux douches.