Collection automne-hiver

La saison d’hiver a commencé il y a une semaine déjà, mais c’est celle-ci où le Grand Barnum débute. En guest star, notre bigorneau abhorré.

Direct dans les vestiaires, où l’on se demande si un nudiste ne serait pas bloqué dans une bulle temporelle tellement sa nudité dure, dure, dure…

Le slip de bain de mon voisin de casier est remarquable : bleu clair et liseré blanc. On dirait presque un aussieBum. Je le recroise en bas dans la partie discrète des douches, à côté du rouquin aux mille slips qui se savonne des pieds à la tête. Il ne me semble plus avoir recroisé ce mec en slip bleu dans la piscine. Très possible qu’il soit capturé dans les douches avec, qu’on se rassure, la certitude que cet animal resterait sain et sauf(1).

Dans les douches, toujours, et pas discrètement, c’est The Return of The Bigorneau (The Sequel en anglais). Il a de belles choses à voir. Par exemple, ce monsieur en hipster (on dirait encore un aussibutt modèle « Freshhh Daydream »), dont il zyeute le postérieur avec concupiscence… Prévisible et pitoyable…

Du coup, question slip à porter, mon aussieBum de cet été (un hipster rouge) est un peu voyant. J’ai changé cette semaine pour le boxer speedo bleu-marine antisexe. On ne va pas tenter le diable. Car la semaine dernière, un individu a passé sa main sur ma fesse gauche. Deux secondes qui m’ont paru une éternité. Il nageait à contre-sens, je me suis arrêté et fait une moue de désapprobation, il s’est excusé.
Vu la couleur vert flashy fluo de son boxer échancré… il est très peu probable qu’un hétéro ait ce genre de préférence vestimentaire.

Pour parodier Mister Allen, je n’ai pas de problème avec l’Homosexualité, c’est juste son fan club qui me gonfle(2).